Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 07:00

Image and video hosting by TinyPic

   Image Hosted by ImageShack.us      

L'Aïd-el-Kébir, l'une des plus importantes fêtes de l'islam         


L'Aïd El-Kébir (la grande fête), appelée aussi "fête du mouton", "Aïd El-Adha", "fête du sacrifice", est une grande fête religieuse qui célèbre le miracle opéré par Dieu substituant un bélier au fils qu'Abraham lui offrait en sacrifice.

Mon mouton de l'an passé Sourour

La quasi-totalité des quartiers se sont transformés en centres pour la vente de moutons. Évidemment, cette année, les prix des moutons enregistrent des hausses, que certaines personnes ne peuvent se permettre.
Partout, on voit des moutons transportés sur les épaules, sur les mobylettes, dans des carrioles, des vélopousses, tellement cette fête est grande dans nos coeurs..et ceux des enfants . 


Le choix du mouton se fera selon ses propres techniques : on tâte les cuisses pour voir si la chair est bonne, on regarde et on marchande. Des garages et même des impasses servent, ces jours-ci, de "parcs" pour moutons.
Plusieurs éleveurs se donnent rendez-vous avec leurs moutons de leur propre région.

Il leur arrive de réaliser des gains considérables. Le plus souvent, ils provoquent la flambée des prix en manipulant les opérations de vente.

Cette fête réjouit beaucoup les enfants qui crient de joie La veille de l'Aïd El-Kébir, tout est purifié : les maisons sont 
consciencieusement lavées.
      

A partir du moment où le mouton est choisi pour être destiné au sacrifice, il
devient presque sacré, on lui fait boire différents breuvages le matin de l'Aïd. C'est après la prière, qui se fait Al Masjid, la Mosquee, que le mouton peut être sacrifié. , et ce doit être accompli par un homme pieux qui tranche la carotide de la bête dont la tête est dirigée vers La Mecque, sans le faire souffrir, en prononçant le nom d'Allah

Quand le mouton ne bouge plus on commence alors le travail : une fois la tête coupée,  en soufflant dedans, on gonfle l'animal afin de détacher la peau des muscles. Puis par les pieds, on le suspend et on commence à lui retirer la peau très délicatement. Celle-ci séchera puis sera nettoyée.

C'est un très bon tapis pour la prière !
Le premier jour, selon les us et coutumes, le mouton n'est pas entamé n'importe comment. On commence  par "boulfafe" (morceaux de foie enrobés de crépine grillés).  
Et aucun repas ne saurait se terminer sans le fameux verre de thé.

 
Le jour de l’Aïd donne à la vie sociale une coloration particulière. Tôt le matin, les psalmodies du Coran fusent des mosquées où les hommes se retrouvent pour la prière de l’Aïd et l’odeur de l’encens remplit les foyers. Après quoi, c’est toute une activité débordante qui s’installe. Activité où la gastronomie a une part essentielle. Le repas se compose traditionnellement d’un plat unique les "qlaya" et de la salade méchouia.
Les andouillettes au goût relevé, préparés à partir des abats sont réservées pour le deuxième jour de l’Aïd .


Le reste du mouton entier passe la nuit dans la maison enveloppé dans un linge et suspendu. Il n'est découpé que le lendemain.
Et selon la tradition, un tiers est donné en aumône, un tiers consommé et un tiers conservé.

La viande du mouton est conservée pendant une certaine période (le guédid). La recette consiste à découper la viande en fines lanières et à la faire mariner dans un récipient en y ajoutant du sel et des épices (sel, cumin, gingembre, ail et huile olive,etc). La dernière étape, c'est le séchage au soleil pendant quelques jours. Le ‘'guédid'' est utilisé dans la préparation des tajines et de couscous. Avant d'utiliser cette viande séchée, il faut la laisser tremper dans de l'eau pendant une nuit.
Le "guédid'' peut être co
nservé plus de deux mois.

kadid De cette préparation on fait de la viande boucanée ou kli3 que l'on prépare et on cuit et se conserve dans des jarres.
Kaddid (viande séchée)
Certains ménages, en plus du ‘'guédid'', préparent de petites boules de graisse dans une bande d'estomac ficelées avec des intestins (sel et épices). Ces boules appelées "Kourdas" sont utilisées uniquement dans le couscous.

Kourdass
 Abats d’un mouton = les laver, en les frictionnant avec du citron et du sel pour faire disparaître les mauvaises odeurs. Découper la panse en morceau de 10 cm qui servira à envelopper le reste des abats coupés en petits morceaux.

Saupoudrés de sel, de cumin, poivre noir, et enrouler les morceaux de panse en les ficelant les boyaux.

La face lice de la panse étant à l’intérieur, la quantité de sel doit être supérieur à celle des autres épices, le (Kourdass) étant salé par définition. Faire sécher ces (Kourdass) au soleil jusqu’à ce qu’ils deviennent durs.

Moi je les nomme les grandes farcies.

La veille de la préparation du couscous, faire tremper les (Kourdass) dans l’eau pendant au moins 2 heures.

La fameuse mrouzia, plat sucré salé très apprécié

Le sucré-salé de la mrouzia

www.lalati.ma

C’est le plat que l’on aime cuisiner lors de la fête de l’Aid el Kébir. Cela tombe très bien puisque qui dit Aid el Kébir dit aussi mouton. Donc plutôt que de faire des tajines tous les jours ou des grillades pour consommer les pièces de viande, pourquoi ne pas jouer sur le sucré-salé de la mrouzia ?

De plus, ce plat fait partie des classiques de la cuisine marocaine donc autant lui faire honneur. Tout comme le tajine qu’on laisse mijoter tout doucement, la mrouzia suit la même règle. Ceci rend la viande très moelleuse et tendre. Ses notes sucrées lui donnent ce côté mielleux : un vrai bonbon dans la bouche.

Mais comment réalise-t-on donc une mrouzia et quels en sont les ingrédients ? Tout d’abord, il est primordial de préciser qu’on doit compter sur une épice secrète qui fera à coup sûr la réussite du plat. Besoin d’un indice ?

Approchez donc pour savoir, entre cuisinières on peut bien se transmettre nos petits trucs. Ras el hanout, voici le nom de la vedette ! Ses nombreuses composantes offrent des odeurs et saveurs différentes. Pendant que le tout mijote, les senteurs se mêlent et viennent confire la viande. Dans certaines préparations, on rajoute également de la cardamome, du piment, du gingembre, de la noix de muscade…

Concernant la viande et le morceau à utiliser, il faut choisir un os avec de la viande encore attachée dessus. Placé dans un récipient, on le recouvre avec les épices et l’huile. Afin que la marinade imprègne totalement la pièce de viande, laisser reposer une nuit au réfrigérateur est conseillé. Pour la cuisson, on peut utiliser la version rapide avec Madame La Cocotte Minute. Sinon, si on a le temps, une cuisson de deux à trois heures en laissant mijoter est aussi une bonne option. Et surtout pour donner le côté sucré, il ne faut pas oublier les incontournables : miel, raisins secs, amandes. Faites un essai et vous nous en donnerez des nouvelles. 

Aïd El-Kébir, la fête de tous les sacrifices.

Cette fête est aussi l'occasion d'effacer toutes les rancœurs, de pardonner, de se réconcilier ou de se rapprocher les uns des autres... Et pour les enfants, cette fête est synonyme de joie, de gaieté et de bonheur. A l'occasion, on leur offre des vêtements neufs.

Même ceux qui n'en ont pas les moyens s'endettent afin d'acheter un mouton et faire bonne figure au sein de la société. Ainsi, toutes les catégories sociales respectent la tradition. Rares sont les exceptions et les plus pauvres empruntent ou vendent quelques pièces de leurs meubles pour acheter un mouton, car il est difficile, surtout pour les enfants de ne pas acheter de mouton, mais Allah nous a dit dans la mesure du possible et non pas se priver pour en acheter ou emprunter mais les gens ne peuvent reculer devant leurs enfants, qui eux ne comprennent pas.

Le mouton de cette année Insha Allah 

SS850003.JPG

Upload images

Partager cet article

Repost 0
Published by sourourgif.amitie..over-blog.com - dans Anniversaires et Fetes
commenter cet article

commentaires

Meryem 07/11/2011 02:35



Bonjour tout le monde, 


Je suis une marocaine qui, en lisant à peu près la moitié des commntaires ci-dessus a décidé d'intervenir. Je voudrais m'adresser aux personnes qui ne comprennent pas cette tradition et qui la
trouvent injuste et 'barbare' comme qualifié par certains. Tout d'abord, je crois savoir que la plupart des gens mangent de la viande, que ce soit du poulet, du veau ou du mouton, donc à priori
ces gens-là ne sont pas contre le fait d'abattre les animaux. Alors maintenant on se pose la question de savoir si le fait d'égorger ces animaux est la manière la plus correcte de le faire. Il
faut savoir que l'égorgement est la manière la plus saine d'entre toutes, et la plus humaine aussi. Tout d'abord, la bête souffre moins, même si vous pensez que c'est le contraire. Vous pouvez
chercher, vous trouverez que l'étouffement et l'électrocution sont plus douloureuses pour l'animal. Il y a également une autre pratique chez les non-musulmans qui est de droguer la bête avant de
la tuer, cette pratique est très déconseillée car empêche les muscles de l'animal, en l'occurence ici du mouton, de se contracter à sa mort, ce qui empêche le sang de se déverser en abandonce. En
effet, bien que vous soyez contre ce déversement du sang, c'est la chose la plus conseillée vu que le sang qui reste dans le corps peut provoquer des maladies chez l'homme qui mange cette viande
'salie'. Par ailleurs, bien d'autres règles doivent être suivies durant cette cérémonie pour alléger la souffrance du mouton, comme le fait que le couteau ne doit pas lui être montré au mouton
avant l'égorgement pour ne pas l'angoisser davantage, il ne doit également en aucun cas assister à la mort d'une autre bête (dans le cas où plusieurs petites familles fêtent ensemble et donc
égorgent plusieurs moutons, un pour chacune d'elles), le couteau être tranchant pour abréger l'acte et soulager le mouton le plus tôt possible, l'endroit de l'égorgement est également précisé
dans nos rites pour être sûr que les musulmans respecte ce principe suprême qui est de s'assurer de la mort rapide du mouton, de la manière la plus correcte. 


Voilà, j'ai voulu ajouter ces quelques éléments pour vous rapprocher plus encore de cet évènement et son déroulement. Je m'excuse encore pour ces images véhiculées par mes mots dans ce message,
mais n'oubliez pas que la viande que vous mangez tous les jours chez vous, dans les snacks et restau provient d'un animal tué au préalable, d'une manière moins correcte, moins saine pour vous et
plus douloureuse pour l'animal. Il faut savoir enfin que nombreux sont les non-musulmans qui aujourd'hui préfèrent tuer l'animal à la manière des musulmans, pour les bienfaits que cela apporte et
pour l'homme et pour l'animal.


 


A bientôt 



Michel 20/11/2010 17:02



Bizarre ce déferlement de haine par des gens qui ne se préoccupent pas par ailleurs de la manière dont sont tués les animaux qu'ils mangent.... On tue bien les bpoulets et les canards sans
"anesthésie", je ne parle même pas des pintades que l'on étouffe.


Ceci dit ton article est très bien fait et me rappelle mes années en Algérie où j'ai fété l'Aïd avec mes amis, bien que je ne sois pas musulman.


Pour terminer, un proverbe de là bas..."Les chiens aboient, la caravane passe"


 



Caboamnope - Les Chats du Bocage 17/11/2010 00:18



Sourour, je suis un peu perdue là...


J'ai bien lu ton article qui est écrit dans le respect de la fête et de la
religion.


Maintenant, que l'on soit musulman, chrétien ou athée, je ne comprends pas que
l'on t'agresse toi, sur ton blog.


Je pense que les personnes qui t'ont offensée font parti de causes animales, et
elles ne supportent pas que l'on tue un animal même si c'est pour le manger ou pour la tradition. Elles doivent être végétariennes.


 Il est vrai qu'il y a des façons de tuer les animaux qui peuvent déplaire, moi la 1ère, je suis contre la souffrance, mais agresser
quelqu'un ne résoud rien. C'est juste mon avis bien sûr.


Pourquoi tant de haine ? Personnellement je ne pourrai pas assister à un tel
sacrifice, mais il faut dire aussi que j'ai toujours vécu en France et que cette tradition n'a pas lieu dans nos familles. Par contre, même si je suis pour la défense des animaux, contre la
souffrance, je ne peux m'empêcher de manger un bout de foie gras pour les fêtes, ainsi que des huitres. Je fais la part des choses en fait, et en plus j'ai été habituée à manger de la viande chez
mes parents, et les habitudes se perdent difficilement. Il est vrai que j'en mange moins qu'avant, mais j'en mange, je le reconnais, toutes sortes de viande, de charcuteries, de poissons et même
les cuisses de grenouilles. Pour ces dernières, ce n'est vraiment pas souvent, 1 fois de temps en temps.


J'en ai mangé en 2008 au restaurant avec mon fils et ma belle-fille et les
enfants, et au mois de juillet lorsque Annick de Guyane est venue passer 4 jours chez moi. Nous avons rejoint Françoise à Neuville-sur-Saône et sommes allées manger dans une sorte de guinguette
au bord de l'eau, il n'y a que Françoise qui n'a pas mangé de grenouilles.


J'ai du mal à ne pas manger de viande du tout, ce n'est pas pour ça que mes
amies qui font parties d'associations d'animaux ( Tachka, Kimcat, Les Chats du Maquis etc...) sont fâchées avec moi, elles le savent, je leurs ai dit, et elles respectent.


Je fais tout mon possible pour moins manger de viande, ça c'est sûr, mais je
n'arrive pas à ne pas en manger du tout. Comment je peux faire ? Je ne sais pas....


Alors ce n'est pas moi qui vait te jeter la pierre, en plus tu es dans ton pays
Sourour, les femmes qui t'ont insultée mélangent tout.... et en France, d'après ce que je sais, c'est autorisé puisque on trouve de la viande halal.


Donc je ne comprends pas ces attaques contre toi !


Tu sais je ne suis pas croyante, mon père n'a jamais voulu, bien que ma mère
était catholique, il y a d'ailleurs eu des discussions très animées à la maison à cause de ça, parfois ça tournait en disputes. Je ne comprenais pas pourquoi l'ambiance était aussi mauvaise, déjà
à cette époque, tout ça pour la religion ou non de l'autre.


Oui, là je parle un peu de tout, la façon de tuer l'animal, la religion, manger
ou non de la viande, mais je pense que tout est plus ou moins lié.


Un seul mot : RESPECT de son prochain, femme, mari, enfant, voisin, ami, RESPECT
des animaux, ne pas les faire souffrir, ne pas les abandonner, RESPECT des personne âgées ( et là il y en a à dire !!!)


Je rajoute que la viande que je mange (pas tous les jours, de temps en temps) je
ne sais pas du tout comment la bête a été tuée, a t-elle souffert ? Je n'en sais rien et pourtant je mange........ je ne suis pas quelqu'un de mauvais pour autant. Et j'ai déjà mangé de la viande
halal !!!


Bonne Fête Sourour, à bientôt de te lire, et je suis impatiente de voir ta
petite-fille mais peut-être que tu ne peux pas mettre de photo d'elle sur ton blog ?


Amitiés


ps : chez mes parents on mangeait du cheval... par contre je n'en mange
plus.







Latéfa 15/11/2010 11:15



Bonjour Sourour,


J'espère que tu vas mieux maintenant


Tu vois bien que nous sommes tous et toutes là pour toi.


Tu n'es pas seule dans la "blogosphère" mon amie !


En tant que musulmane, je me suis sentie concernée...


Je me devais de répondre aux attaques de ces personnes !


Permets-moi de te souhaiter une excellente fête !


Raye de ta mémoire ce malencontreux épisode et passe "Aïd el Ad'ha" dans la joie et la bonne humeur avec toute ta famille


N'oublie pas cependant de partager avec nous les délices de cette fête ! 


Bonne continuation Sourour !


Gros bisous



sourourgif.amitie..over-blog.com 15/11/2010 13:59



merci je me sens si comblée et si émue d'avoir un entourage si grand et si généreux


merci amitiés et bonne fête également aux tiens


que cette fête insha Allah vous soit de bonheur santé prospérité et sérénité 


amine


les amis/es sont le bonheur du quotidien


c'est une main qui se tend en tout soutien 


bonne semaine et encore merci 






moustafa 15/11/2010 09:01



3ide moubarake saide 


je suis pour les traditions marocaine avec beaucoup de réspé 


pour les animeaux le mouton en doit le traité avec respé aussi


et la démarche et bien connu surtout il doit pas voir le couteau ni égorgé l'un devant l'autre  et bonne appétit il et fait pour ça et nous aussi en sera mangé
a ne pas oublier 



sourourgif.amitie..over-blog.com 15/11/2010 14:10



choukran akh moustafa rabi ijazek koul khair


que la fête vous soit de bonheur santé sérénité et prospérité wa koul khair insha Allah 






Présentation

  • : Sourour et son partage au quotidien
  • Sourour et son partage  au quotidien
  • : Ce blog est pour vous amitié,bricolage, décoration, gifs, humour, que vous découvrirez, au fil des temps, et tout ce que je peux trouver et partager avec vous.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog

Recherche

Partenariat

Si vous êtes à la recherche d'un emploi

c'est par ici, n'hésitez pas!!!

  • Le blog de Yulia Durand

http://jooble-fr.com/

VIDEOS EBUZZEFF

Partage Amical

RIP Michael Jackson. 

calligraphie arabe           
Compteur de visiteurs en temps réel   
Compteur gratuit

Liens